Ensemble d'accessoires de couture

Accessoires pour couturières

Il y a des moments où c’est important de se faire du bien.
Et comme j’ai du temps en ce moment puisque l’atelier est fermé, j’ai décidé de m’occuper de moi.
Ou tout au moins de mon atelier.

Ces projets étaient dans ma tête depuis longtemps. Mais comme toujours, il y a toujours plus pressé.
J’espère que vous n’êtes pas pressé car l’article est un peu long, comme le temps qu’on prend quand on coud ou brode à la main.

La boite à épingles

J’ai acheté une petite boite en bois à Action pour moins d’un euro. Je l’ai trouvé bien pratique pour ranger les épingles plutôt que dans leurs boite en plastique minimaliste où tout est trop serré.

Un coup de vernis plus tard et la voilà vraiment belle.

Mais je ne me suis pas arrêtée là. Dans le couvercle, j’ai ajouté un petit coussin pique-épingles. Parce que oui, j’ai bien un tapis magnétique, mais il n’est jamais là quand on en a besoin. Donc on est jamais trop prudent.

Rangé dans le couvercle, cela lui donne un aspect capitonné très élégant (cf photo en fin d’article).

boite à épingle et son coussin

 

Poubelle à fils

Quand je brode, je suis toujours embêtée pour savoir où mettre mes petits bouts de fils.
Mais ça, c’était avant !

Je vous présente ma poubelle à fils pliable !

Il suffit de la « twister » et hop, la voilà aplatie et  les fils restent emprisonnés si je dois bouger.
Le fond est en lin matelassé. Ce qui permet aussi de l’utiliser comme pic aiguille.
Que demande le peuple ?!

Range aiguilles

Beaucoup de modèles me faisaient envie. Il n’y a qu’à regarder sur Pinterest et le choix des idées est vaste.

Mais celui qui m’a le plus intéressé, est celui du site « Plays with Needles ». Le fait de ranger ses aiguilles en fonction de son utilité me paraissait vraiment judicieux.

Simplement, ces étiquettes me gênaient un peu. J’ai remédié à cela.

Je vous présente donc maintenant mon range aiguille.

Range aiguilles, devant

La couverture est réalisée d’après un patron de FPP, technique de patchwork que j’aime particulièrement, (FPP : fabric paper piecing). J’ai utilisé ce patron pour la couverture et le modèle principal (taille et 3e de couverture).

Le « sac à main » est une vraie petite pochette pour y mettre un petit accessoire, pour moi ça sera un enfile-aiguille.

J’ai utilisé des chutes de tissus que j’ai particulièrement aimé.

range aiguille : pochette de couverture

 

 

Ouvrons maintenant le livre !

Il y a 10 pages de feutrine, de couleurs différentes, pour plusieurs types d’aiguilles. J’ai un peu moins de modèles, mais j’ai préféré être large.
Pas d’étiquettes pour spécifier les aiguilles mais une présentation unique à chaque page.

Intérieur du range aiguille

 

La 2e de couverture possède une pochette dans un tissu « jumeau » à celui de derrière (fond bleu ciel au lieu de beige) Elle n’est pas dans le patron.

Je ne sais pas encore à quoi elle peut servir, mais sait-on jamais ! [:arsher]

1e page : les aiguilles modistes

Ce sont des aiguilles plus longues que les aiguilles habituelles. Elles sont également un peu plus fines. Cela permet de glisser et rester invisible mais dans des tissus assez solides. Utiles aussi pour bâtir ou surfiler.

 

Aiguilles longues

 

 

2e page : les aiguilles longues

Ce sont les aiguilles indispensables à toute couturière.
Elles servent pour tous les travaux courants, pour tissus légers ou moyens.

J’ai réalisé une broderie au point arrière.

 

 

page aiguilles demi-longue

3e page : les aiguilles demi-longues

Autres indispensables pour les travaux courants
mais cette fois-ci pour tissus moyens ou épais.

J’ai brodé une paire de ciseaux de tailleur car ce sont elles qu’un tailleur utilise pour la confection de costume.

 

 

 

 

page des aiguilles à repriser

4e page : les aiguilles à repriser / laine

Ces aiguilles sont plus épaisses, avec un chas plus large et un bout bien pointu.
Elles peuvent servir donc pour repriser ou pour coudre les ouvrages en laine. Logique.

Comme elles ne rendraient pas dans la feutrine, j’ai utilisé un tissu filet que j’ai fixé à petit point coulé avec une chute de lisière.

 

Aiguilles broderie ruban et sashiko

5e page : les aiguilles à broder spéciales

Une page assez simple, où j’ai simplement cousu les rubans qui étaient dans les pochettes des aiguilles.

Sur le ruban blanc : des aiguilles à broderie Sashiko, broderie traditionnelle japonaise.

Sur le ruban noir : des aiguilles à broderie au ruban.

 

 

Aiguilles à broder

6e page : les aiguilles à broder

Les aiguilles sont longues avec un chas long et ovale pour laisser passer les brins des écheveaux, plus épais que le fils à coudre.

J’ai brodé une rose en bas de la page.
La rose au point d’araignée, les branches au point arrière surjeté et les feuilles… au point de feuille. Logique (aussi !)

 

 

7e page : les aiguilles à tapisserie

Ce sont des aiguilles avec un chas aggrandi. On s’en sert pour la tapisserie ou le canevas. Pratique aussi pour la laine, les élastiques ou les rubans.

Certaines ont des pointes d’autres sont rondes.

Là aussi, cela ne rentrait pas dans la feutrine, donc un morceau de toile de jute maintenu par des petits points et de la dentelle.

 

 

Aiguilles à perles

8e page : les aiguilles à perles

Ces aiguilles sont très fines, souples et possèdent un chas tout aussi fin. Pour laisser passer aisément les perles.

Un simple fils avec quelques perles de rocailles orne cette page.

 

 

Page avec des épingles

 

9e et 10e pages : épingles et autres

Ces pages n’ont pas vraiment de destination.

J’y ai mis quelques épingles (toujours utiles d’en avoir sous la main).
La 10e page est vide.

 

 

 

3e de couverture : le range ciseaux

La dernière page possède une poche bien pratique pour y ranger des ciseaux de broderie.
J’ai cousu une petite protection en simili cuir car j’avais peur que la pointe bien fine ne finisse par avoir raison du tissu.

Page range ciseauxcsieaux de broderie et sa protection

 


 

Vous êtes arrivé jusqu’à la fin de cet article, je vous dis bravo car il était bien long.
J’espère que vous avez pris autant de plaisir à le lire que moi à coudre et utiliser tous ces accessoires.

Car oui, je prends un réel plaisir à les utiliser et je vous avoue que je feuillète même mon livre d’aiguilles juste pour le plaisir !

[:ligue-de-la-vertu]J’espère aussi que cela vous donnera envie de coudre et broder à la main.
Cela aussi est un réel plaisir. Pour moi, c’est même mon premier amour.

Ensemble d'accessoires de couture

 

 

 

 

Tags: , , , , , , , , ,

4 Responses to “Accessoires pour couturières”

  1. Mireille 18 février 2021 at 11 h 11 min #

    C’est bien pratique ! La petite poubelle est bien géniale et le livre à aiguilles j’aime comment tu as brodé au lieu de faire des étiquettes !

    • Jolikrea 18 février 2021 at 11 h 18 min #

      Merci beaucoup ! C’est vraiment la solution qui m’a le plus satisfaite.

  2. Faby 18 février 2021 at 16 h 29 min #

    Ingénieux d’avoir utilisé le filet et la toile de jute pour les aiguilles les plus grosses. Je te piquerai l’idée la prochaine fois que je ferai un étui à aiguilles. Quant à la poubelle à fils j’aime beaucoup le principe. Chapeau pour ces nouvelles réalisations

    • Jolikrea 18 février 2021 at 16 h 40 min #

      Merci beaucoup !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :